Les nouvelles technologies au service des musées

Les différents outils technologiques dans les musées

art-project-musee-virtuel-google-1

Les musées utilisent également des appareils technologiques pour donner de la motivation à venir et pour transformer l’expérience de venir au musée.

Le musée est devenu un centre où le visiteur utilise ses « sens »; c’est un lieu de sensations diverses où l’on apprend en s’amusant. Tel est le cas du Musée Océanographique de Monaco où le visiteur rentre en contact avec les requins à travers une fresque digitale géante. De plus, le visiteur peut également le toucher dans le « bassin caresse ».

http://www.oceano.mc/fr/expositions

http://cultureremains.com/fr/jusquau-0209-sensations-musee-des-sciences-naturelles/

http://www.lavoixdunord.fr/region/les-cinq-sens-s-allient-au-musee-sandelin-a-ia37b0n1719572

Les dispositifs qui sont mis à disposition pour les visiteurs sont très variés.

Prenons l’exemple du musée de Louvre qui utilise 3 dispositifs pour l’observation d’une peinture. Pour ceci, il utilise un film explicatif, plusieurs écrans tactiles et un espace immersif où le visiteur peut percevoir la notion de profondeur.

De plus, des applications sont crées pour que le visiteur puisse peindre à la façon d’un artiste par exemple au Musée Picasso

Le guidage constitue un autre outil technologique qui donne toutes les informations sur un lieu donné (musée, jardin, parc,..) et propose au visiteur la meilleure manière de commencer la visite et tout ceci avec une seule application!

Voici l’application de Versailles: http://www.chateauversailles.fr/application-iphone

Musée des Beaux Arts à Lyon :http://www.youtube.com/watch?v=i0hMgWQjz0M

Le visiteur devient acteur, il interagit avec les œuvres d’art en touchant une table géante digitale pour qu’il puisse comparer les empreintes laissées par les hommes préhistoriques. Tel est l’exemple du Musée Nestploria à Aventignan, Pays des Nestes.

Egalement des tables multitouch sont à disposition dans les musées afin de pouvoir toucher et jouer avec les œuvres dans le Musée Curie. http://vimeo.com/58739307

Le visiteur peut essayer virtuellement des vêtements dans le musée de la Cité internationale de dentelle à Calais. Il rentre dans une cabine qui prend ses mensurations, et en quelques secondes un personnage virtuel se crée afin qu’il puisse essayer toutes les collections numérisées.

Un autre dispositif qui s’utilise dans les musées c’est la kinect. Le musée Jean Jacques Henner àParis a introduit la kinect qui peut percevoir les mouvements du visiteur, ainsi ce dernier peut donner vie au personnage du tableau.

Pour plus de renseignements:
Les dispositifs technologiques
Les grottes de Lascaux
Innovations dans les musées
vidéos musées et dispositifs virtuels

 

Publicités

Les débuts des musées virtuels

Les débuts des musées virtuels

L’apparition des musées virtuels s’explique par l’évolution qu’a subi le monde des musées réels qui ont commencé à utiliser des systèmes multimédia et hypermédia.

Ces systèmes permettent au visiteur de se libérer de sa passivité et de s’introduire dans une dynamique active et participative. Les premiers à utiliser ce système sont les musées de la Science et de la Technologie: l’Exploratorium de San Francisco et de la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette à Paris.

http://www.exploratorium.edu/visit

exploratorium

Le premier a été fondé en 1969 par Frank Oppenheimer. Il a été considéré comme le premier précurseur du mouvement du musée participatif. Pour lui, la participation active du visiteur constitue un élément majeur  lorsqu’il s’agit de  toucher et de manipuler les objets, qui ne sont pas, bien entendu, des pièces originales mais des copies élaborées par des experts.

Ces musées sont des endroits qui stimulent l’intérêt et la connaissance qui permet un apprentissage ludique.

En Europe, et selon le modèle de Oppenheimer, nous trouvons à Paris la Cité des Sciences et de l’Industrie, fondé en 1986, comme un centre culturel dans lequel se réunissent tous les systèmes audiovisuels et informatiques et les systèmes modernes de communication.

Voici en quelques images la cité des sciences et de l’industrie:

Les musées virtuels sont perçus comme des centres dynamiques intimement liées avec d’autres institutions scientifiques.

D’autre part, l’influence des nouvelles technologies et de la réalité virtuelle dans la création et présentation des œuvres d’art se perçoit aussi dans les musées.

Un exemple, c’est le  ZKM/ Media Museum en Karlsruhe en Allemagne, inauguré en 1997 pour présenter des œuvres multimedia. De plus, ce centre met en contact les artistes avec des techniciens spécialisés qui peuvent leur donner des aides en termes technologiques.

Un autre exemple est le Sony Wonder Technology Lab à New York, un musée multimédia dans lequel le visiteur peut intervenir dans la réalisation d’un dessin, d’une chanson et avec l’aide du Tech Museum of Innovation en Californie .

En Amérique Latine, plus précisément en Colombie, le musée Maloka  est un centre  où le visiteur peut interagir avec divers éléments technologiques pour découvrir la science et la technologie.

http://www.maloka.org/

maloka aguaaaaa